Bois magiques

Tout d’abord, RECHERCHER le bois… Sec depuis des années et semi-précieux si possible. Avec une richesse de fibres, de veines, d’éclats ou même criblé de l’écriture ésotérique des xylophages. Les planches de dosse à l’écorce témoignant encore de la vie antérieure de l’arbre sont mes favorites. Puis TRAITER, baigner, raboter, scier, polir…
Ensuite OBSERVER… Parfois longtemps. Puis trouver avec la fulgurance de l’inspiration. constater la figure qui émerge, l’animal qui se glisse hors des courbes striées, deviner l’être mythologique caché dans l’âme du bois…
Et alors PEINDRE… Peindre de fines couches transparentes d’huiles fumées, de noirs de suie. GRAVER pour retrouver le fil d’ariane du bois qui s’est perdu, puis re-peindre et re-graver…
Jusqu’à la présence affirmée ou à peine suggérée des trésors révélés par cette orgie de textures, celle-là même qui permet à la richesse du CŒUR de se révéler.

visage de Bouddha sur bois massif

Les bois magiques disponibles sont dans la boutique